comparer

comparer [ kɔ̃pare ] v. tr. <conjug. : 1>
• fin XIIe; lat. comparare
1Examiner les rapports de ressemblance et de différence. confronter, rapprocher; comparaison. Comparer un écrivain avec un autre, à un autre. Comparer plusieurs artistes (entre eux). Comparer pour critiquer, juger, pour connaître les caractéristiques. analyser, évaluer, mesurer. Comparer deux textes, deux écritures. collationner. Absolt Comparez avant de choisir.
2Rapprocher en vue d'assimiler; mettre en parallèle. Comparer à, avec. Comparer la vie à une aventure. « Il ne faut pas comparer les chagrins de la vie avec ceux de la mort » (Musset). V. pron. (pass.) « Leur profession ne pouvait [...] se comparer avec nulle autre » (Duhamel). Les deux choses ne peuvent se comparer.
3Rapprocher des personnes ou des choses de nature ou d'espèce différente, dans une comparaison. « Il compara, pour finir, les gens du monde aux chevaux de course » (Maupassant).

comparer verbe transitif (latin comparare) Mettre en parallèle des choses, des personnes pour faire apparaître les similitudes ou les différences : Comparer plusieurs articles avant de faire son choix. Établir entre des personnes ou des choses un lien, un rapport d'égalité, les rapprocher par la pensée, le jugement, l'appréciation, les placer au même rang, sur le même plan : On peut comparer la politique actuelle à celle qui a été faite jadis. Mettre des personnes ou des choses en parallèle, établir un rapprochement, une comparaison entre elles pour expliciter sa pensée, son jugement, son appréciation : Comparer une jeune fille à une rose.comparer (citations) verbe transitif (latin comparare) Virgile, en latin Publius Vergilius Maro Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, 70 avant J.-C.-Brindes 19 avant J.-C. S'il est permis de comparer les petites choses aux grandes. Si parva licet componere magnis. Les Géorgiques, IV, 176comparer (difficultés) verbe transitif (latin comparare) Construction Comparer à, comparer avec s'emploient indifféremment. On dit aussi comparer deux choses entre elles. Recommandation Éviter le pléonasme comparer deux choses ensemble. ● comparer (synonymes) verbe transitif (latin comparare) Mettre en parallèle des choses, des personnes pour faire apparaître...
Synonymes :
Mettre des personnes ou des choses en parallèle, établir un...
Synonymes :

comparer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Examiner les rapports entre (des choses, des personnes) en vue de dégager leurs différences et leurs ressemblances. Comparer les diverses éditions d'une oeuvre.
|| (S. comp.) Comparer avant d'acheter.
d2./d Comparer à, avec: établir un rapprochement entre (des choses, des personnes) auxquelles on reconnaît des points communs. Baudelaire compare le poète à un albatros. Comparer sa vie avec celle des autres.
rII./r v. Pron.
d1./d (Souvent précédé de pouvoir et d'une nég.) être comparable. Ces deux comportements ne peuvent se comparer.
d2./d (Personnes) Se juger semblable, égal à. Il se compare à Napoléon.

⇒COMPARER, verbe trans.
A.— [Ce que l'on compare (animés, inanimés concr. ou abstr.) est de même nature ou présente des similitudes évidentes] Rapprocher pour mettre en évidence des rapports de ressemblance ou de différence.
1. Comparer + obj. + compl. prép. à ou avec
a) Comparer (une pers., une chose) à (une autre pers., une autre chose). Comparer l'idée à la réalité. Il compare leurs méthodes aux nôtres. Cette femme est encore heureuse si vous la comparez aux autres femmes. Je comparais nos effectifs, nos organisations, notre armement et nos approvisionnements de 1918 à ceux de cette époque [1914] (FOCH, Mémoires, 1918, p. 21) :
1. On a souvent comparé les Français aux Athéniens : les premiers ont maintenant avec ceux-ci ce trait de ressemblance de plus, de se passionner pour les productions des arts.
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 3, 1813, p. 311.
2. La ressemblance implique la comparaison, le goût et le pouvoir de comparer. Or, nous sommes plus tentés de regarder ce portrait de Baudelaire par Matisse dans le jour de l'œuvre de Matisse, que de le comparer à d'autres portraits dont un au moins, le premier qui nous apparut, celui d'Émile Deroy, n'a pas eu, dans le moment, de terme de comparaison.
ÉLUARD, Donner à voir, 1939, p. 110.
b) Comparer (une pers., une chose) avec (une autre pers., une autre chose). Nous comparerons la traduction avec l'original (Ac. 1835-1932). Quand on compare les langues sémitiques avec le protosémite reconstitué, on est frappé à première vue de la persistance de certains caractères (SAUSSURE, Cours de ling. gén., 1916, p. 315). On compara sa notoriété naissante avec celle, plus établie, de son frère (ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 193) :
3. ... elles [les leçons de Tissot] eurent cela de bon pour moi de me faire relire avec soin une bonne partie des poètes latins, avec lesquels je comparais les écrivains français qui avaient quelques rapports avec eux.
DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 373.
2. Comparer + obj. + et + obj. Comparer Virgile et Homère (Ac. 1835-78).
3. Comparer + obj. au plur. (+ entre eux, elles)
a) Comparer (deux ou plusieurs pers. ou choses). Comparer deux textes, les résultats de plusieurs expériences, les avantages et les inconvénients de quelque chose. Nous avons comparé un grand nombre de manuscrits (Ac. 1835-1932). Les comparer ensemble (Ac. 1835-1932). Comparer plusieurs auteurs, les comparer entre eux (Ac. 1932) :
4. ... dès qu'il s'agissait de récits d'Odile, elle [ma mémoire] devenait prodigieuse. Je retenais la moindre de ses phrases; je les comparais entre elles; je les pesais.
MAUROIS, Climats, 1928, p. 76.
b) DR. Comparer des écritures, les confronter et examiner si elles sont de la même main (Ac. 1835-1932).
Absol. Il habite les magasins; il voit, revoit, compare, choisit, achète (R. MARTIN DU GARD, Devenir, 1909, p. 41).
Emploi pronom. à sens passif. Deux grands faits historiques peuvent se comparer, (...) à la Restauration en France (Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 2, 1817, p. 169).
Rem. Pour l'ensemble des dict. (LITTRÉ, DG, ROB.) comparer à se dit plutôt dans le sens de « rapprocher pour établir un rapport d'égalité, de ressemblance », comparer avec lorsqu'il y a confrontation, recherche des différences autant que des ressemblances. Selon la docum., comparer à est la tournure habituelle, comparer avec est plus rare et implique une comparaison plus poussée, voire sc. (avec chiffres, mesures, tableaux, etc.).
B.— [Avec une idée d'intensification; souvent avec une négation et/ou en construction exclamative] Comparer qqn ou qqc. à qqn ou à qqc. Mettre en parallèle, égaler, faire rivaliser en intensité ou en valeur. Gén. comparer à. Gardez-vous de comparer Lucain à Virgile (Ac. 1835-1932). Il n'y a point d'église qu'on puisse comparer à Saint-Pierre de Rome (Ac. 1835-1932). Quel ami pouvais-je comparer à mon père! (Mme DE STAËL, Corinne, t. 2, 1807, p. 253). On ne peut, on ne saurait comparer :
5. Vous trouvez que c'est faire le bien, monsieur l'abbé, ce que nous faisons en ce moment, les boches et nous? — Mon enfant, vous avez peut-être tort de comparer... de mettre sur le même plan... vous, vous défendez votre patrie injustement attaquée...
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 265.
Emploi pronom.
À sens passif. Ces choses ne sauraient se comparer. Ça ne se compare pas! (fam.). Site qui peut se comparer aux plus beaux. L'honneur de se voir comparer aux plus grands maîtres de la pensée moderne (THIBAUDET, Réflexions sur la litt., 1936, p. 11).
À sens réfl. :
6. Ils n'étaient pas modestes, ils se comparaient à de célèbres associations, aux encyclopédistes, aux hégéliens.
NIZAN, La Conspiration, 1938, p. 47.
C.— Souvent littér. ou styl. [Ce que l'on compare est de nature ou d'espèce différente] Rapprocher pour que soit mis en lumière un trait de ressemblance ou d'analogie. Gén. Comparer à. Comparer les femmes à des roses (ZOLA, La Curée, 1872, p. 346), On ne peut mieux comparer ces deux femmes qu' à des fruits, (LACLOS, De l'Éducation des femmes, 1803, p. 440). Platon comparait le bien au soleil. Ils sont si bons nageurs, qu'on ne peut leur comparer que les phoques et les loups marins (Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 113) :
7. On peut comparer aussi la vie à un banquet; invités, nous devons toujours nous tenir prêts à partir.
J. VUILLEMIN, Essai sur la signif. de la mort, 1949, p. 227.
Emploi pronom. à sens réfl. :
8. Il [Xénocrate] avait, dit l'histoire, l'intelligence lente et pesante, et Platon le comparait à un âne auquel il fallait l'éperon, pour ne pas dire le bâton; lui-même se comparait à un vase dont le cou était étroit, recevant avec peine, mais gardant bien.
MUSSET, Lettres de Dupuis et Cotonet, 1837, p. 518.
Prononc. et Orth. :[], (je) compare []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1120 cumparer « rapprocher des êtres, des objets de nature différente pour faire ressortir un trait commun ou un rapport d'égalité » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 48, 21); 2. 1er tiers XIIIe s. comparer « examiner les rapports de ressemblance et de différence entre les personnes, les choses » (RECLUS DE MOLLIENS, Miserere, éd. A.-G. van Hamel, 244, 9); ca 1268 (BRUNET LATIN, Trésor, éd. P. Chabaille, livre II, chap. 103, p. 451); spéc. 1718 comparer des écritures (Ac.); 1805 (CUVIER, Leçons d'anat. comparée [titre d'ouvrage]). Empr. au lat. class. comparare, mêmes sens. Fréq. abs. littér. Comparer : 2 635. Comparant : 297. Fréq. rel. littér. : Comparer. XIXe s. : a) 5 073, b) 3 064; XXe s. : a) 3 456, b) 3 156. Comparant. XIXe s. : a) 762, b) 357; XXe s. : a) 367, b) 199.
DÉR. Comparateur, subst. masc., phys. et technol. ,,Instrument de précision pour comparer une cote d'une pièce à celle d'un étalon (comparateurs mécanique, optique, pneumatique)`` (POIGNON 1967). Comparateur électronique (Lar. encyclop.). L'amélioration des étalons rend nécessaire celle des comparateurs (B. DECAUX, La Mesure précise du temps, 1959, p. 55). P. ext. comparateur électronique. Organe du calculateur qui compare, choisit ou décide, qui « discrimine » (E.-C. BERKELEY, Cerveaux géants, 1957, p. 159). Rem. a) Comparateur « instrument de physique servant à comparer les longueurs de deux règles » est attesté ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, Lar. Lang. fr., ROB. b) Certains dict. Lar. 19e, LITTRÉ, ROB., QUILLET 1965 mentionnent un emploi adj. de comparateur « qui aime à comparer », esprit comparateur. []. 1re attest. 1838 phys. (Ac. Compl. 1842); de comparer, suff. -(at)eur2.
BBG. — GIR. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 34-35.

comparer [kɔ̃paʀe] v. tr.
ÉTYM. Fin XIIe; cumparer, v. 1120; lat. comparare, de compar « égal, pareil » (→ Pareil).
1 Examiner les rapports de ressemblance et de différence. Confronter, rapprocher; comparaison.REM. On dira dans ce sens comparer à et, surtout, comparer avec. || Comparer un écrivain avec un autre, à un autre. || Comparer plusieurs artistes entre eux. || Comparer deux choses ensemble. || Comparer une copie avec l'original. || Comparer des objets avec le modèle, le type. Échantillonner. || Comparer pour critiquer, juger, pour connaître les caractéristiques. Analyser, évaluer, mesurer. || Comparer les résultats de deux essais, de deux expériences. || Comparer deux textes, deux écritures. Collationner, confronter, vidimer.
1 Il faut des châtiments dont l'univers frémisse;
Qu'on tremble en comparant l'offense et le supplice.
Racine, Esther, II, 1.
2 Si je compare ensemble les deux conditions des hommes les plus opposées, je veux dire les grands avec le peuple (…)
La Bruyère, les Caractères, IX, 25.
3 Les nuances de sens ou d'emploi qui distinguent les synonymes les uns des autres apparaissent bien plus clairement quand on les oppose et les compare que quand on se borne à les définir isolément.
G. Paris, Extrait du Journal des savants, oct.-nov. 1890, Compte rendu du Dict. général.
Absolt. || En comparant, nous étendons nos idées. || Vous avez entendu les deux témoignages, comparez. || Comparer avant de choisir.
2 Rapprocher en vue d'assimiler; mettre en parallèle. || Comparer à, avec. || Ces choses ne sauraient se comparer.
4 Ne te compare point aux autres, mais à moi.
Pascal, Pensées, VII, 555.
5 Ils ont tous deux l'audace de vouloir comparer leurs professions à la mienne.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, II, 3.
6 Quelque douleur que puissent causer les passions, il ne faut pas comparer les chagrins de la vie avec ceux de la mort.
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, p. 169.
7 Je l'ai comparé (Flaubert) à Corneille, et ici la ressemblance s'affirme encore. C'était le même esprit épique auquel les papotages et les fines nuances échappaient (…)
Zola, Roman naturaliste, p. 185.
8 Leur courage, comme leur dévouement, pouvaient se comparer au courage et au dévouement des légionnaires sous le feu (…)
P. Mac Orlan, la Bandera, VI, p. 74.
9 Les médecins ont montré que leur profession ne pouvait et ne devait se comparer avec nulle autre.
G. Duhamel, Paroles d'un médecin, p. 38 (in Hanse).
3 Rapprocher des personnes ou des choses de nature ou d'espèce différente, dans une comparaison (3.). || Comparer la vie à une aventure.
10 (…) je compare cette soirée, ce ciel, ce paysage, éteints et cependant harmonieux et complets, à l'âme d'un paysan religieux et sage qui travaille et profite de son labeur (…)
G. Sand, François le Champi, Avant-propos, p. 8.
11 Il compara, pour finir, les gens du monde aux chevaux de course qui ne servent à rien, à vrai dire, mais qui sont la gloire de la race chevaline.
Maupassant, Fort comme la mort, p. 78.
——————
comparé, ée p. p. adj.
|| Les interprétations, les versions comparées d'une même chanson.Spécialt. Qui étudie les rapports entre plusieurs objets d'étude ( Comparatiste). || Anatomie comparée (des espèces différentes). || Grammaire comparée, étudiant les rapports entre langues.(1806, in D. D. L.). || Littérature comparée, étudiant les influences, les échanges entre littératures.N. f. (Fam.) || Faire de la comparée.
DÉR. Comparateur, comparatisme, comparatiste. V. Comparatif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • comparer — COMPARER. v. act. Examiner le rapport qu il y a entre une chose et une autre, entre une personne et une autre. Comparer Virgile et Homère, Virgile à Homère, Virgile avec Homère. Quand vous aurez comparé ces Auteurs, vous y trouverez une… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • comparer — Comparer, ou Comparager, Se comparer à un autre. Conferre se alteri, Comparere se alteri, vel cum altero. Comparer, pour Acheter, Comparare, Emere, Le comparer du corps, id est, acheter, c est quand il couste la vie, Je le te feray bien comparer …   Thresor de la langue françoyse

  • comparer — COMPARER. v. a. Mettre en paralelle, marquer le rapport, ou la difference d une chose ou d une personne à une autre. Je compare ce Prince à Scipion, avec Scipion. comparez ces deux choses, ces deux hommes ensemble. on le peut comparer en vertu,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Comparer — Com*par er, n. One who compares. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • comparer — (kon pa ré) v. a. 1°   Examiner simultanément les ressemblances ou les différences. •   Mais cette indifférence est une aversion, Lorsque je la compare avec ma passion, CORN. Rod. I, 7. •   Et vous ne comparez votre exil et ma gloire Que pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMPARER — v. a. Examiner les rapports et les différences qu il y a entre une chose et une autre, entre une personne et une autre. Comparer Virgile et Homère. Nous comparerons la traduction avec l original. Je n ose me plaindre, quand je compare mon sort à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COMPARER — v. tr. Examiner les rapports de ressemblance et de différence entre une chose et une autre, entre une personne et une autre. Nous comparerons la traduction avec l’original. Je n’ose me plaindre, quand je compare mon sort à celui de ces infortunés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • comparer — See compare. * * * …   Universalium

  • comparer — noun One who, or that which, compares …   Wiktionary

  • comparer — n. one who compares …   English contemporary dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.